• Calaiswood, c’est une association loi 1901 réunissant de jeunes amoureux de Calais aux talents hétéroclites, mais attachés à une volonté commune : promouvoir la ville de Calais d’une autre manière.

  • Projets

    Use-it, qu’est-ce que c’est ?

    Use-It Calais

    Une carte touristique Use-it est un guide rédigé en français et en anglais et réalisé par des jeunes souhaitant faire découvrir leur ville à des voyageurs, à partir de leur point de vue d’habitant. L’adjectif “alternatif” est souvent accolé aux cartes USE-IT, sans en avoir le sens d’opposition ou de militantisme qu’on lui attribue souvent. La dimension alternative des cartes USE-IT réside dans leur mode de conception, hors des circuits de communication officiels (lesquels sont par ailleurs nécessaires !). Elles sont un outil complémentaire et non concurrentiel aux offres d’informations touristiques déjà existantes, et leur valeur ajoutée réside dans la cible visée : le caractère spontané, décalé, humoristique et artistique des cartes touche plus particulièrement la cible des jeunes voyageurs en quête d’aventure hors des sentiers touristiques battus.

    Cartes Use-it : caractéristiques

    • Non-commerciales : Les cartes Use-it ne comportent aucune publicité. Elles ne peuvent donc pas être sponsorisées par des entreprises privées, contrairement à des cartes touristiques classiques. Cette caractéristique s’explique par la volonté du réseau Use-it d’offrir aux voyageurs un objet dont le contenu est totalement laissé à la liberté des concepteurs de la carte. L’absence de publicité est par ailleurs un gage de qualité visuelle qui fait des cartes Use-it de beaux objets que les voyageurs emportent avec eux en souvenir de leur expédition.
    • Distribuées gratuitement : Dans les offices de tourisme et l’ensemble des établissements émettant le souhait de participer à leur diffusion. Il existe également au sein du réseau Use-it une démarche d’échange des cartes entre villes afin de promouvoir les villes du réseau partout où Use-it est présent.

    Retour sur la conception de la carte USE-IT Calais 

    La conception de la carte USE-IT Calais s’est étalée d’octobre 2016 à juin 2018. Ce temps long s’explique d’abord par le délai nécessaire à la constitution d’une équipe totalement bénévole agrégeant les différentes compétences requises (illustrateur, graphiste, cartographe, rédacteur). La seconde explication réside dans les difficultés rencontrés par l’équipe pour réunir le budget nécessaire à l’édition de 20 000 exemplaires de cette carte.

    Une mise à jour en français a été éditée et imprimée en 10 000 exemplaires en juin 2019.

    CALAISWOOD étant un acteur totalement nouveau et encore inconnu sur le territoire, il a fallu du temps, de la persévérance et de nombreuses rencontres pour que l’association soit identifiée, le projet expliqué en détail et approprié par les acteurs institutionnels. Le soutien financier de la ville de Calais et l’accord d’une bourse “initiatives jeunes” par le département du Pas-de-Calais ont permis de constituer une base financière solide, complétée par une campagne de financement participatif menée au cours de l’été 2017. 

    A travers deux ateliers de cartographie participative (novembre 2016 et février 2017), de nombreux habitant.e.s se sont approprié ce projet. Ce point est important pour l’association, car l’objectif sur le long terme est la création régulière de nouvelles cartes avec une équipe renouvelée, permettant ainsi de proposer à chaque nouvelle édition un regard inédit sur la ville. 

    En tout, 30 000 exemplaires de cette carte ont été imprimés sur du papier recyclé. Sa diffusion est assurée par l’Office de Tourisme de la Côte d’Opale, le Centre Européen de Séjour, l’association Opale Vélo Services et le Musée des Beaux-Arts, la Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode, ainsi que le Beffroi de l’Hôtel de Ville. 

    Le projet USE-IT Calais constitue le cœur des activités de l’association CALAISWOOD. Participer au changement d’image, à la cohésion citoyenne et au développement touristique sont les objectifs poursuivis avec cette action que l’association souhaite ardemment renouveler et amplifier dès 2020.

    Triste, laide, ennuyante, intolérante; les bourrasques d’images négatives déferlent sur Calais. Pourtant, ses habitant.es aiment passionnément leur ville et savent braver, toujours avec humour, les rafales de préjugés les plus violentes. Lentement, la ville se transforme, s’épanouit. Même dans la tempête, les calaisiennes et les calaisiens gardent le sourire. Eux le savent, et veulent le montrer au monde entier : Calais est une ville dans le vent !”… tel est le message porté par ce projet d’envergure mondiale. Inside Out est une performance collaborative internationale lancée par l’artiste français JR. La fresque de portraits d’habitant.es sera divisée en trois parties : une première série de portraits sera visible sur le parvis du Musée des Beaux-Arts, et deux autres parties seront installées sur les murs “surprise” de deux autres lieux de la ville, révélés le jour-même.

    Exposition photographique évolutive “Livin’Calais” par Gwen Mint – été 2018

    À l’occasion de la soirée de lancement de la carte USE-IT Calais, l’association a proposé à l’artiste photographe calaisienne Gwen Mint une nouvelle collaboration. L’exposition de photographies évolutive intitulée “Livin’Calais” a pour objet de capturer un moment privilégié entre un.e calaisien.ne et son lieu de prédilection dans la ville. Gwen Mint met en lumière attachement que l’on peut avoir à un coin de chalet sur la plage, à une rue dans laquelle on se sent bien, à une façade de maison qui nous rappelle un premier amour, à un monument qui nous enchante toujours… L’objectif poursuivi par ce travail est de renouveler le regard sur la ville en tant que paysage mais aussi en tant qu’espace vécu, traversé par des vies humaines, des histoires belles ou tristes, des émotions, des étonnements. Il s’agit aussi de dessiner dans le temps long un portrait de la population calaisienne, de partager son passé, son histoire, ses rêves, ses doutes, ses échecs, ses envies d’avenirs. Avec ces clichés, Gwen Mint fait parler les murs de la ville.

    C’est également un travail d’écriture pour retranscrire dans un texte les raisons de l’attachement de la personne photographiée au lieu qu’il.elle a choisi ainsi que son histoire. L’association souhaite à terme transformer ce recueil de photographies et de portraits en un livre, témoignage d’une époque et d’une population dans la cité des six bourgeois.

    Cette exposition contient aujourd’hui 16 portraits.  Sur le long terme, l’association et l’artiste ambitionnent de développer cette exposition avec l’ajout de nouveaux clichés pour obtenir un panel le plus large et diversifié possible de la ville et de ses habitant.es.

    Cette exposition a été présentée au bar La Timbale en juillet et août 2018, puis au Centre Européen de Séjour de Calais à partir de septembre 2018. En parallèle de son agrandissement, cette exposition est destinée à voyager dans différents lieux de la ville, mais aussi à l’extérieur. CALAISWOOD souhaite proposer l’hébergement de cette exposition à des institutions culturelles d’autres villes pour renouveler le regard que le monde porte sur ce territoire.

    Embrassez la ville ! – Musée des Beaux-Arts de Calais – 6 juillet 2017

    A la suite du succès rencontré par « la nuit cARTographique », l’équipe du Musée des Beaux Arts de Calais s’est approchée de l’équipe de CALAISWOOD en vue de lui proposer de rejoindre la programmation de l’exposition estivale « Le Baiser dans l’Art ». Le Musée souhaitait célébrer la journée internationale du baiser (le 6 juillet 2017) par une soirée portes ouvertes destinée à attirer un public nouveau. A la fois étonnée et honorée de cette proposition, l’équipe de l’association a accepté avec enthousiasme cette collaboration.

    La programmation de l’évènement s’est élaborée progressivement au cours de quatre mois sous la supervision du Musée. Sur le plan musical, trois groupes locaux ont accepté la proposition de CALAISWOOD. Il s’agit des Patronnes, chorale féminine reprenant en français des standards de la pop internationale; LOO, un duo batterie et harpe avec des chansons engagées du monde entier, et Cibies, un jeune duo guitare-voix. CALAISWOOD s’est de nouveau associée avec l’association OSMOSE, celle-ci ayant développé une activité littéraire, en lui proposant un espace centré autour de la poésie lors de cette soirée. Par l’entremise d’OSMOSE, l’équipe a également rencontré l’artiste photographe calaisienne Gwen Mint et lui a proposé l’élaboration d’une exposition sur le thème du baiser installée dans les locaux de l’Office de Tourisme, non loin du Musée. Pour faire le lien entre l’Office de Tourisme, lieu de l’exposition photo et du premier concert de Cibies, un partenariat avec Opale Vélo Services a été élaboré pour proposer aux spectateurs une balade en vélo dans la ville sur le thème de Calais Romantique, ayant pour point de départ l’Office de Tourisme et pour point de chute le Musée des Beaux Arts et la suite de la programmation de la soirée. Enfin, l’artiste Clément Pélabon a investi le parvis du Musée avec ses couples de marionnettes de grandes dimensions construites à partir de matériaux de récupération.

    Environ 400 personnes se sont déplacées lors de cet évènement, ce qui pour le Musée comme pour CALAISWOOD  a constitué un succès heureux et inattendu. Preuve de leur enthousiasme, beaucoup de ces spectateurs ont d’ailleurs joué le jeu du dress code proposé pour l’occasion : se vêtir de rouge. Les objectifs poursuivis par l’équipe du Musée, c’est-à-dire travailler avec le tissu associatif local et attirer dans l’institution un public pas toujours habitué à en franchir les portes, a été atteint. Pour l’équipe de l’association, cet évènement a confirmé la volonté de poursuivre, développer, améliorer la conception de ce type d’évènement culturel dans la ville, en parallèle au projet USE-IT Calais.

    La nuit cARTographique – La Timbale Calais – 11 février 2017

    Le 11 février 2017, CALAISWOOD s’est associée aux associations calaisiennes Loud’ART et OSMOSE pour proposer une soirée d’un genre particulier puisqu’il s’agissait d’organiser un atelier de cartographie collaborative pour le projet USE-IT Calais dans le cadre d’une proposition artistique et culturelle plus large. La programmation musicale de cette soirée a été élaborée par Loud’ART tandis qu’OSMOSE proposait une exposition éphémère avec l’intervention de Clément Pélabon, artiste calaisien ayant rejoint également CALAISWOOD ensuite pour devenir l’auteur des illustrations de la carte USE-IT Calais. L’évènement a été accueilli gracieusement par le bar La Timbale situé rue Royale à Calais. 

    L’objectif de cette soirée était de présenter à la population calaisienne le projet USE-IT Calais et de leur demander une participation active. Chacun.e était invité.e à proposer son lieu favori dans la ville, d’expliquer brièvement les raisons de ce choix ou de raconter une histoire personnelle à son sujet. Plus d’une centaine de contributions ont été récoltées à cette occasion et ont constitué une source d’inspiration importante pour le développement du contenu de la carte. Plus d’une centaine de personnes ont bravé le froid hivernal calaisien pour se déplacer au bar La Timbale. L’ambiance fût survoltée et chaleureuse, les retours et les encouragements concernant le projet USE-IT Calais nombreux. Novice dans l’organisation d’évènements culturels de ce type, CALAISWOOD a été épaulée par les autres associations. 

    La réussite de cet évènement a constitué pour l’équipe un véritable déclic et enclenché le développement d’une deuxième direction pour le projet associatif, complémentaire de la première. Le projet USE-IT Calais ayant pour vocation le renouvellement du regard extérieur porté sur le territoire calaisien, c’est pourtant l’envie des habitant.es de redonner à leur ville la réputation qu’elle mérite et d’en découvrir les richesses oubliées qui a constitué l’élément central du bilan cette soirée. Pourquoi ne pas dès lors investir la ville et inviter habitant.e.s et visiteurs à découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux artistes, raconter de nouvelles histoires ?

    Pose tes valises ! Les 25 ans du Centre Européen de Séjour de Calais – 1er septembre 2018

    L’été 2018 marquait la vingt-cinquième année d’existence du Centre Européen de Séjour de Calais, plus connu sous le nom d’auberge de jeunesse. Le centre ayant accueilli et soutenu le projet USE-IT Calais depuis ses prémices, c’est avec une certaine évidence que sa directrice s’est tournée vers CALAISWOOD pour l’organisation d’un événement d’anniversaire.

    Contrairement aux évènements précédents caractérisés par la mise en lumière de talents calaisiens, l’association a axé cette fois-ci cette programmation sur l’accueil de groupe extérieurs. En effet, c’est le cadre même de l’auberge de jeunesse, point névralgique de l’accueil de visiteurs extérieurs sur le territoire, qui a inspiré cette idée. La population calaisienne était invitée à franchir les portes du centre européen de séjour, équipement trop peu méconnu des habitant.e.s, pour y découvrir des hôtes de passages aux multiples talents.

    Trois groupes musicaux étaient au programme: Arcane (reprises acoustiques de standards de la pop originaires du littoral), Les Cousines Machines (reprises des tubes de hit parades au ukulélés et performance humoristico-féministe, groupe originaire de Lille) et NEAF (créations originales et reprises de standards de la folk et de musiques du monde, en provenance de Boulogne-sur-Mer). 

    L’artiste peintre calaisienne Alix Godon a investi une salle du centre pour exposer ses nombreux tableaux dans le cadre d’une exposition au long cours. Enfin, l’exposition photographique “Livin’Calais” de Gwen Mint (présentée précédemment) était installée dans le hall de l’auberge avec deux portraits supplémentaires. 

    Enfin, une nouvelle balade en vélo sur le thème des stars et des personnalités ayant séjourné à Calais a été conçue par Opale Vélo Services. Cette promenade interactive (les spectateurs étaient invités à voter sur la véracité des propos du guide… Mickael Jackson a-t-il vraiment visité le phare de Calais en 1990 ?) a rencontré un succès certain auprès des participants. 

    Ce sont au total une centaine de personnes qui ont franchi les portes du Centre Européen de Séjour tout au long de la soirée.